Né quelque part

Centre Social Polygone / Lien Social

À PARTIR DU 29 JANVIER

Né quelque part : nouveaux regards sur les parcours de migrations


Le centre social Polygone a déposé un dossier dans le cadre de l’appel à projets « Prévention et lutte contre les discriminations » de la mairie de Toulouse et le projet « Né quelque part » en est ressorti lauréat !

Un spectacle avant tout,

« Né  quelque part », c’est avant tout un spectacle, une mise en scène théâtrale et musicale du livre pour enfants « Les trois étoiles ». C’est un artiste, musicien et comédien, Mathieu Barbances, qui nous raconte l’histoire de Tarek, jeune enfant syrien qui fuit la guerre avec sa famille, laissant derrière lui son pays, son école, ses copains. 


Ce spectacle sera le temps fort de notre projet « Né quelque part : nouveaux regards sur les parcours de migrations ». Il sera joué fin janvier, au sein de nos locaux, au plus près des habitants de notre territoire. Faire entrer le spectacle vivant au sein de nos murs est quelque chose qui nous tenait à cœur.

Ce spectacle se tiendra le samedi 29 janvier 15h au centre social Polygone.
Les places sont limitées et sur réservations, alors n’hésitez pas à nous contacter.

Mais aussi,

En parallèle de ce spectacle, des ateliers seront organisés pour nos adhérents :- autour des différents parcours de vie et de migrations des familles avec les enfants accueillis dans le cadre du CLAS ;

–  autour de témoignages d’habitants sur leurs propres parcours ;

– autour des chants présents dans le spectacle afin de pouvoir partager un moment convivial avec le comédien ;

– autour enfin d’une exposition au sein de nos locaux traitant ces questions de migrations.


Ce projet sera donc créé pour et par nos adhérents et évoluera en fonction des histoires personnelles de chacun. Les objectifs sont de permettre un autre regard sur les questions d’immigration, de lutter contre la désinformation et les préjugés, de faire vivre une médiation interculturelle, et de développer un meilleur vivre ensemble sur nos quartiers d’intervention.

Nous sommes convaincus que cela passe par la rencontre, l’écoute et le questionnement entre nos adhérents afin de déconstruire les représentations et de reconstruire ensemble une plus grande solidarité sur nos territoires.